DÉMANTÈLEMENT DU PMC À L’USINE D’ARGENTEUIL LA DIRECCTE MET UN COUP D’ARRET AU PSE

 


 

 

 

 

 

 

Après plusieurs mois d’interminables réunions, négociations et désaccords profonds avec les élus CGT, la direction OTIS FRANCE vient de se faire rappeler à l’ordre par la DIRECCTE (inspection du travail) qui mets un coup de frein à la procédure pour vis de forme. C’est une victoire de droit et de principe que nous venons d’obtenir !

Cependant, la dernière réunion sur les négociations d’accompagnement est maintenue par la direction :  elle se déroulera le 28 décembre au siège social de l’entreprise. La direction OTIS France va-t-elle rester sur ses positions ?

Et maintenant, que va-t-il- il se passer ?

Pour la CGT OTIS il est évident que la direction Otis France doit trouver une solution valable pour chaque salarié. Nous restons sur nos positions !!!

 

  •  Les salariés qui partent sur Gien doivent être indemnisés à hauteur de leur investissement et de celui de leur famille.
  •   Les salariés qui ne peuvent quitter la région parisienne doivent tous être reclassés dans des conditions au moins égales à leur emploi au PMC.
  •  Les salariés qui veulent quitter l’entreprise doivent être pris en charge à hauteur de leurs préjudices.

 

Aucune casse sociale chez OTIS !

NOUS DEMANDONS A LA DIRECTION D’ACCEPTER LES REVENDICATIONS LEGITIMES,CONSTRUTIVE ET RESONABLE PORTEES PAR LA CGT OTIS AU NOM DES SALARIES AMPUTES DE LEUR EMPLOIS A PMC ARGENTEUIL LORS DE LA JOURNEE DU 28 DECEMBRE 2017

 

 

 

 



 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *